Bannière entête

Les disciplines

LE HUNTER

LE HUNTER

Le Hunter est, comme le saut d'obstacles, une discipline équestre où l'on saute des obstacles. Le hunter peut être considérée soit comme une discipline à part entière avec des cavaliers et des chevaux spécialisés, soit comme une discpline de formation en vue du saut d'obstacles. En effet, en concours, ce sport met en évidence le dressage et le style du cheval ainsi que la technique du cavalier .

Néanmoins cette discipline n'est pratiquée que par un petit nombre de cavaliers car être productif avec son cheval ne suffit pas, il faut un certain style de saut, de tenue sur le cheval. Nombre de cavaliers professionnels dont certains ont gagné de grandes compétitions internationales sont souvent recalés.

Cette epreuve est peu pratiquée en France et est plus répandue dans les pays anglo-saxons.

 

 

Le Hunter consiste à enchaîner un parcours d’obstacles avec la plus grande harmonie possible. Les compétitions de Hunter Equitation ont pour but de juger la position, le niveau d’équitation et l’emploi des aides du concurrent.Les compétitions de Hunter Style ont pour but de juger le modèle, la locomotion et le style à l’obstacle du poney / cheval.

Le Hunter a été conçu à l'origine pour occuper les cavaliers de chasse à courre en dehors des périodes de vénerie. Cette origine explique la recherche de l'élégance dans le toilettage des chevaux et la tenue des cavaliers, ainsi que le profil des obstacles (massifs, naturels, appelés…). Les épreuves, tout comme en CSO, se déroulent sur un terrain clos jalonné d’obstacles. Les barres et les éléments qui les composent sont mobiles et tombent s’ils sont percutés. Dès lors, il s’agit pour le couple cavalier-cheval d’effectuer le parcours de la manière la plus élégante et la plus fine possible.

 

 

 

 

 

LE DRESSAGE

LE DRESSAGE

 

 

"Le dressage, c' est redonner au cheval ses allures naturelles dans ce qu'elles sont de plus belles, avec un cavalier sur le dos."

 

La compétition de dressage consiste à exécuter des enchaînements de figures qui mettent en valeur les différentes allures et la locomotion du cheval. Le dressage a pour but le développement d’un poney ou d’un cheval au moyen d’une éducation harmonieuse. Il a pour conséquence de le rendre calme, souple, délié et flexible mais aussi confiant, attentif et perçant, étant ainsi en parfaite harmonie avec son cavalier. Il constitue une base pour toutes les disciplines équestres et un support idéal en tant qu’école des aides afin d’amener le cavalier à utiliser dans l’harmonie un cheval ou un poney dressé, puis progressivement à le dresser lui-même.

Aux confins du sport et de l’art équestre, le dressage est une discipline exigeante qui peut révéler des moments de pure magie quand le cheval semble danser au rythme de la musique avec souplesse et élasticité.

 

 

 

LE TACT EQUESTRE

Par tact équestre, on entend le contrôle permanent de sa propre assiette et de ses aides, parce qu'on les sent, ainsi que le contrôle de la perméabilité(*), de l'impulsion et de l'attention du cheval. Guidé par son tact, le cavalier doit savoir comment son cheval va, quelles aides sont nécessaires, avec quelle force il faut les donner, s'il faut les renouveler, ou bien si le but est atteint.

Ce tact, on ne peut l'acquérir que par soi-même. Les autres ne peuvent que le stimuler, le favoriser par des explications judicieuses et par l'appel au contrôle personnel, par le choix des leçons et par la façon dont elles sont exécutées et contrôlées. Ce qui importe, ce n 'est pas le fait de l'exécution des exercices, c'est le comment.

Ultérieurement, le cavalier doit rester sincère avec lui-même et très exigeant sur ses propres performances. Ainsi, en faisant appel à son intelligence, il peut acquérir les rudiments du tact équestre, qu'il développera et consolidera plus tard. Pour cela, il faut absolument qu'il s'astreigne à ne jamais passer à une nouvelle leçon avant de pouvoir exécuter parfaitement la précédente...

[*On dit d'un cheval qu'il est perméable lorsque toute action exercée par le cavalier à l'une de ses extrémités se transmet automatiquement à travers son organisme jusqu'à l'autre extrémité, laquelle réagit de différentes façons selon la nature de l'aide (action de rêne par exemple).]

 

 

 

 

 

L'épaule en dedans

 

Présentation

L'épaule en dedans est un exercice de deux pistes dans lequel le cheval se déplace latéralement, infléchi de la nuque à la queue. Le cheval se déplace vers le coté extérieur du pli, regard porté vers l'intérieur du pli. Elle s'exécute aux trois allures.

Epaule en dedans

Buts de l’épaule en dedans

Assouplir le cheval.
Faire baisser les hanches et engager les postérieurs.
Placer le cheval, relever l’avant main.
Soumettre le cheval.
Décontracter le cheval.

Un exercice clé :
"c’est l’aspirine de l’équitation, elle guérit tout"  Nuno Oliveira
"l'épaule en dedans est la première et la dernière leçon que l'on doit donner au cheval"  La Guérinière

Attitude du cheval

Le cheval doit marcher ployé de la nuque à la queue : le degré d’obliquité doit être de 30 à 45 degrés selon le cheval.

En épaule en dedans, pas trop de pli à l’intérieur, la tête restant placée haute et fixe.
L’encolure est presque droite, perpendiculaire à l’axe des épaules du cheval.
Si le cheval se contracte, accepter une tête plus basse, relaxer et reprendre l’attitude peu à peu.

Les deux épaules sont en dedans et le poids se répartit également.
Le cheval doit rester harmonieux, décontracté et actif tout au long de l’exercice.

 

 

 

L'appuyer

Présentation

L'appuyer est un exercice de deux pistes dans lequel le cheval se déplace latéralement et croise ses membres. L'avant-main précède légèrement l'arrière-main, l'encolure et la tête sont infléchies dans la direction du mouvement.

Buts de l’appuyer

Augmenter la mobilité et la disponibilité du cheval.
Assouplir latéralement le cheval.
Mobiliser les postérieurs.
Renforcer la musculature.

Attitude du cheval

Le cheval se déplace latéralement, fléchi du côté où il va, en croisant ses membres.
Il y a trois critères à respecter :
· Le cheval progresse vers l’avant.
· Le cheval se déplace latéralement.
· Le cheval reste parallèle à la paroi.
Chaque cheval a un pli qui lui convient.

 

 

 

Le changement de pied isolé

 Présentation

Le cheval galope soit à droite, soit à gauche : lors d’un changement de pied, le cheval inverse son galop pendant la phase de suspension. Il passe du galop à droite au galop à gauche en restant sur une même ligne. Cet exercice s’obtient facilement avec les chevaux calmes et droits, ayant une bonne motricité de galop. Avec les chevaux très réactifs ou compliqués, le changement de pied peut être très difficile et demander beaucoup de temps, de travail et d’expérience.

"Le changement de pied, c’est un nouveau départ au galop dans le galop", Nuno Oliveira.

 

 

 

 

 

 

LE CONCOURS COMPLET D'EQUITATION

LE CONCOURS COMPLET D'EQUITATION


Le concours complet d'équitation consiste à enchaîner 3 tests :

  • Le dressage  valide le bon emploi des aides du concurrent et la qualité du dressage des poneys / chevaux.
  • Le cross  permet de vérifier la franchise du couple et la maîtrise d’une vitesse imposée en équitation d’extérieur.
  • Le saut d’obstacles  révèle l’aptitude à enchaîner un parcours, la bonne attitude et des gestes techniques justes.

Le concours complet nécessite que le cavalier ait une expérience des 3 disciplines équestres et une connaissance précise des capacités de son poney / cheval. Le poney / cheval exprime des compétences résultant d’un entraînement judicieux et rationnel.

Discipline reine de l’homme de cheval, le concours complet est apprécié par la complémentarité des tests qu’il comporte. Les adeptes du complet aiment le compagnonnage avec leur cheval pour une compétition qui s’inscrit dans la durée, du fait de la succession des trois tests avec le même cheval.

 

 

 

 

 

L'OBSTACLE

L'OBSTACLE

Cette discipline est souvent enseignée dès le niveau débutant car, outre son aspect ludique, elle permet au cavalier d’acquérir des qualités indispensables à l'équitation dans sa globalité comme l’aisance, l’équilibre et la confiance.

En saut d'obstacles, le cheval et son cavalier doivent se trouver en harmonie. Le cavalier se doit de maîtriser de nombreux paramètres tels que l’impulsion, la vitesse, la trajectoire, le nombre et la longueur des foulées pour se garantir un parcours sans faute.

En parallèle avec le travail sur les obstacles, un indispensable travail de dressage, de musculation et d'assouplissement sur le plat est réalisé pour que le cheval obtienne un dressage le plus fin possible et un potentiel physique optimal.

 

L'obstacle est l'élément clé de cette discipline. Il se présente sous de nombreuses formes et couleurs.

Un obstacle est classiquement constitué de barres, de chandelles et de chandeliers pour supporter les barres, de soubassements. En concours, des fanions (rouge à droite, blanc à gauche) et un numéro d'ordre sont ajoutés, l'apparence est soignée avec des chandeliers décoratifs et des soubassements variés.

Pour l'entraînement, les obstacles faciles à manipuler avec peu de soubassements et des chandelles légères sont préférés.

Les obstacles peuvent être de types variés : verticaux, oxers, obstacles de volée, rivières, doubles, triples, obstacles de terre. Les parcours de chasse et de derby comportent quelques obstacles naturels.

Outre ses caractéristiques propres, l'agencement d'un obstacle dans un parcours peut être déterminant sur son niveau de difficulté.

Dans le cas des classes de chasse et d'équitation, les obstacles sont plutôt de couleur naturelle (brun, blanc, vert...) et ne sont pas marqués de fanions et de numéros. Ces obstacles sont ainsi faits pour montrer le cheval sous un aspect plus naturel.

 

Le parcours

Un parcours est composé d'obstacles variés, simples ou combinés, disposés sur le terrain dans un ordre déterminé par les chefs de pistes. Il est construit sur un terrain délimité de différentes nature (herbe, sable, etc.). Il est composé d'obstacles variés, simples ou combinés, disposés sur le terrain dans un ordre déterminé par les chefs de pistes. Tous les obstacles inclus dans le parcours doivent être franchis avec le moins de fautes possible.

Le terrain où se déroule une compétition de saut d'obstacles est appelé piste. Les personnes chargées de la manutention liée à la piste (monter les obstacles) sont appelés hommes de piste. Malgré les nombreuses femmes qui font fonction d'hommes de piste, il n'existe pas de féminin à cette expression. Les personnes chargées d'inventer les parcours (tracé, obstacles) et de manager les hommes de piste sont les chefs de piste, acteurs majeurs lors de concours.

 

 

 

 

 

  Pratique Compét.
CSO
CCE
Dressage
Voltige
Hunter
Horse-ball
  Pratique Compét.
Endurance
Polo
Western
Pony-games
Attelage
TREC
  Pratique Compét.
Handicapé
Bébé cavalier
Amazone
Camargue
Randonnée
Autres disciplines
Powered byE2I sports